Azarias Ruberwa face aux défis de la mise en oeuvre de la décentralisation

24 heures après l’investiture del’équipe Badibanga, l’ancien vice-président de la République, A. Ruberwa, a officiellement pris les commandes du ministère de la Décentralisation et Réformes institutionnelles en tant que ministre d’Etat, au cours de la cérémonie de remise et reprise avec son prédécesseur, Salomon Banamuhere, le vendredi 23 décembre 2016 au 6ème niveau de l’immeuble du gouvernement, dans la commune de Gombe.

La passation de flambeau entre les deux ministres, entrant et sortant, s’est déroulée en présence du vice-ministre de la Décentralisation, de l’assistant du directeur du cabinet du chef de l’Etat, des membres de cabinet du ministre sortant et des collaborateurs du ministre Ruberwa, des directeurs et chefs des services du ministère, etc.

Comme l’a soulevé Azarias Rubarwa à cette occasion, ce moment de remise et reprise a été marqué par un esprit d’amitié et de fraternité entre les deux hommes qui ont chacun commencé par des mots de remerciement à l’endroit du Seigneur au regard de tous ces bienfaits.

Avant de passer le bâton de commandement à son successeur, Salomon Banamuhere a procédé à la description de ses attributions, de la structuration et des réalisations du ministère de la Décentralisation et Affaires coutumières qu’il a dirigé pendant deux ans. Tout en félicitant son successeur au nom de tout le personnel du ministère et en lui souhaitant un excellent mandat, le ministre d’Etat sortant a rassuré Azarias Ruberwa de sa disponibilité et de celle de son équipe en tant que citoyens de la république, à apporter leur pierre à l’édifice.

Le travail dans la continuité

Prenant la parole à son tour, Azarias Ruberwa a salué la connaissance et la maîtrise de son prédécesseur des dossiers de la Décentralisation. A cet effet, il a répondu favorablement à la disponibilité de ce dernier, promettant d’inscrire ses actions dans la continuité. «Nous mettrons l’homme au centre de notre action. Nous puiserons dans l’expérience et l’expertise disponible à Kinshasa et au pays afin de faire un travail complémentaire. Bâtir sur ce que vous avez déjà fait », a promis le ministre d’Etat en charge de la Décentralisation et Réformes Institutionnelles.

Selon Azarias Ruberwa, la mission de son ministère va s’articuler autour de la poursuite de la mise en œuvre de la décentralisation, avec une touche d’insistance sur l’application des textes de lois existants au profit des structures décentralisées afin de les aider à être productives.· Etant lui-même l’un des principaux auteurs ayant milité pour la rétrocession de 40% aux provinces, il a promis de mener le plaidoyer au niveau du gouvernement pour l’effectivité de ce processus afin que chaque province puisse recevoir la quotité qu’il faut, à défaut de recevoir lesdits 40%.

Le nouveau ministre d’Etat en charge de la Décentralisation et Réformes institutionnelles a expliqué que la RDC ne pourra connaitre son développement sans la décentralisation de son espace, qui en grande partie n’est pas mis en valeur.

En étroite collaboration avec les autres ministères (Plan, Infrastructures, Finances, etc.) et suivant la vision unique du gouvernement, il a promis de travailler également sur le chantier de réformes institutionnelles. Ce, en rappelant qu’un pays qui ne connait pas de réformes est un pays qui a cessé 
d’exister.

Leave a Reply